Chats des Iles

Chapitre 2 : Du nord au sud


Le chat géant des glaciers


Les chats des iles ne sont pas tous adeptes des pays chauds et l’on trouve Félix en Islande, île en partie glacée, toute proche du cercle arctique. Peut-être le chat a-t-il débarqué sur cette île déserte au VI siècle avec quelques moines irlandais ? De façon plus certaine, on sait qu’il était passager à bord du navire viking d’Eric Lerouge, lorsque ce dernier entreprit vers l’an mil, la colonisation de l’île.

Ce n’est pas comme protecteur des récoltes que le chat à prospéré, vu que l’île est bien trop froide pour produire du blé. En revanche, il s’est révélé un compagnon amical lors des longues soirées d’hiver et pouvait chasser les souris, elles aussi débarquées des navires de passage. Le chat islandais est une menace pour les oiseaux marins dont l’île est un sanctuaire, ce qui a poussé certaines villes à imposer un couvre feu la nuit pour tous les chats !

Ils n’en reste pas moins que les islandais adorent ce petit félin. L’un d’eux, a même été embauché officiellement dans un hôtel. Pal Danielsd’ottir (c’est son nom) fait la joie des touristes, mais il a un vrai job : chasser les souris ! La chaine d’hôtel Fosshotel, entend bien poursuivre l’expérience et assurer ainsi ... sa publicité.


Mais le chat le plus célèbre de l’Ile, le plus inquiétant aussi, s’appelle Jolakotturinn. Il s’agit d’un chat géant vivant dans une caverne avec la géante Grylà. Sa particularité s’exprime dans la nuit du 24 décembre pendant laquelle il parcourt les villes et dévore les personnes qui ne portent pas d’habits neufs !


Photo : Andie Fontaine

Ces derniers, supposés trop peu travailleurs, sont ainsi punis de leur fainéantise lors de l’année écoulée. Certaines mamans islandaises ont également témoigné avoir vu ce chat terrifiant dévorer aussi des enfants qui avaient refusé de manger leur soupe. Les islandais sont unanimement reconnus comme un peuple travailleur, ils sont aussi réputés pour la haute stature que leur donne une consommation effrénée de soupe dès le plus jeune âge.

Jolakotturinn a sa statue à Reykjavik, et la chanteuse Björk lui a dédié une chanson.

Chez Sally’s nous proposons nos croquettes BARF, au poisson ou à la viande crue pour que Jolakotturinn n’ai plus à dévorer personne !

La République des chats


Des miaulements dans les quarantièmes rugissants !

Et oui, les chats ont leur République et elle se trouve près du continent antarctique.

Les Iles Kerguelen sont en grande partie glacées, et il ne pousse sur les parties basses de l’île principale, que quelques herbes, mousses et lichens. On n'y trouve aucun arbre, ni fruit, ni légume à l’exception d’un choux sauvage endémique.

Les vents soufflent en permanence avec une grande violence sur les côtes et les sommets de l’Ile, si bien qu’aucune installation humaine n’a jamais pu y prospérer.


Une petite base scientifique abrite toutefois quelques français qui ne doivent leur survie qu’aux provisions que leur apporte tous les 6 mois le Marion Dufresne, bateau en charge du ravitaillement des terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Les anglais nomment cet archipel « Iles de la désolation », c’est vous dire...


Photo : http://ileskerguelen.blogspot.com/2017/09/

C’est pourtant dans cet univers très hostile à l’homme que prospèrent plusieurs milliers de chats, lesquels sont, en réalité, les vrais maitres de l’Ile.

Ces derniers ont débarqué aux Kerguelen au XIX siècle, en profitant de la relâche de quelques baleiniers anglais venus y fondre leur huile. On s’est d’abord désolé de la présence de ces chats qui ont décimé la colonie de pétrels. Si ces derniers n’ont pas totalement disparu des Kerguelen, c’est parce qu’ils ont pu se réfugier sur quelques ilots, hors de porté de chats. Depuis les années 1970, le Gouvernement français a tenté à plusieurs reprises d’éradiquer les félins de l’archipel, mais en vain.

La République française a dû finalement s’avouer vaincue devant ce que l’on peut désormais nommer, la République des chats ! Ces derniers ont colonisé l’ensemble de la grande Ile et seraient aujourd’hui près de 10 000. Les chats, avec opportunisme, se sont organisés pour faire face à la quasi disparition des pétrels et ont jeté leur dévolu sur le lapin, qui, lui aussi débarqué des navires, avait proliféré. La France a dû se rendre à l’évidence, l’ile était devenue propriété des chats, et ceux-ci rendaient finalement service à la biodiversité en limitant la population des rongeurs : rats et lapins grignotent en effet sans vergogne le « choux de kerguelen », espèce rarissime riche en vitamine C et potassium.

La paix fut donc scellée et la République française dû reconnaître la souveraineté de la république des chats, protectrice du choux et de la biodiversité dans les terres australes.



Reste une question passionnante : comment ce petit félin du désert nubien, peut-il prospérer en toute liberté, sur un territoire qui ne connait que le vent, la pluie et la neige ?

Le chat des Kerguelen, en effet, n’est pas une espèce différente de celle que les égyptiens adoptèrent, voici 10 000 ans. C’est un chat domestique (félis cattus), exactement comme celui qui se prélasse en ce moment même sur votre canapé. Il a quitté voilà 150 ans un coin du feu tranquille à Nantucket ou à Liverpool pour courir à l’aventure à bord d’un baleinier. Le voilà aujourd’hui heureux maitre d’une ile au climat glacial, lui le petit prince du désert. Comment une telle adaptation a t-elle été rendue possible ? La réponse est simple : une profusion de viande crue, facile à chasser.

C’est pourquoi chez Sally & Cie, nous nous efforçons des respecter la nature du chat.

Le chat mange de la viande crue, nous lui donnons donc de la viande crue et uniquement de la viande crue.

Nos croquettes BARF, constituent la meilleure nourriture possible pour votre chat, car elles demeurent ce qui se rapproche le plus des oiseaux et des rongeurs dont Félix se régale.

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout