La salmonelle et les Sallys. Est-ce dangereux ?

Mis à jour : mai 21


Une question d’un de nos clients :


Je sors de chez le vétérinaire, il me parle d’un risque de salmonellose dans la viande crue.

Qu’en est-il de vos aliments ? Ce risque est-il présent ? Ou le risque disparaît avec la lyophilisation ?


Votre vétérinaire a raison. Le risque existe.


Il est donc capital de le maitriser.





Plusieurs éléments permettent de garantir une absence de bactéries nocives dans nos productions :


- Maitrise des fournisseurs : nous nous sommes attachés à des fournisseurs locaux, que nous connaissons, dont les exigences d’hygiène sont constantes. Nous n’en changeons pas. De plus, notre choix se porte sur les pièces nobles et de qualité. A titre d’exemple, le poulet bio qui est dans le sachet est le même que celui qui est servi aux enfants dans les cantines scolaires de la région. Ici, pas de sous-produit.

- La chaine du froid : nous traitons des produits frais, c’est-à-dire qu’après abatage et découpe, la viande nous est livrée directement au laboratoire pour notre conditionnement. Nos fournisseurs étant locaux, le risque de rupture de la chaine du froid est réduit.

- Le conditionnent est effectué en laboratoire de cuisine, donc dans des conditions d’hygiène contrôlées.

- La viande, lors de la préparation n’est jamais en contact avec d’autres aliments, ce qui supprime tout risque de contamination croisée.

- La viande que nous utilisons est de la viande destinée à la nourriture humaine, elle est donc suivie sanitairement avec une grande rigueur (traçabilité des livraisons, analyses bactériologiques sur les lieux d’abatages), de plus, nous faisons effectuer nous-même des analyses microbiologiques "at random" sur les approvisionnements auprès d'un laboratoire indépendant pour être certain de bien maitriser notre production.


Donc, nous ne sommes pas en risque zéro, mais nous avons la volonté de le réduire au maximum : Qualité de la viande, circuit court, hygiène, contrôles, nous avons cherché à nous organiser afin de réduire le risque au minimum.


Une remarque toutefois, concernant les bactéries et en particulier les salmonelles, le chat en vient bien mieux à bout que l'homme étant donné que la viande crue est son alimentation naturelle et que du fait de son intestin court - que la nourriture parcourt rapidement - il est très peu sensible aux salmonelles et autres bactéries. Ce qui en définitif est un argument supplémentaire en faveur de la nourriture crue.


Pour répondre à votre question sur la disparition des bactéries lors de la lyophilisation : Non, la lyophilisation ne détruit pas la salmonella. Même si une fois bien sèche (tx de H²O < 1% de la viande lyophilisée) elle n'est plus très vigoureuse...

C’est pourquoi nous recommandons, par précaution supplémentaire, de se débarrasser de la nourriture qui reste dans la gamelle après quelques heures, surtout si elle a été réhydratée. Mais en vérité, le chat, qui aime sa nourriture fraiche (non oxydée ni contaminée), n’acceptera probablement pas de manger de la nourriture restée à l’air libre trop longtemps.

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout