Le chat et le poisson

Dernière mise à jour : juil. 29


Le poisson est une excellente source de protéines ainsi que, pour jouer avec les mots, une source de protéines excellentes !


C’est pourquoi il est bon d’en donner aux chats.


Cette nourriture, en plus des protéines, est très riche en acides gras essentiels, oméga 3 et oméga 6 et en taurine, acide aminé indispensable à la survie du chat, mais qu’il ne peut synthétiser.

Deux catégories de poissons :

- Les poissons blancs, comme le lieu, la julienne ou le congre. Réputés plus maigres, ils peuvent être donnés à un chat qui serait en surpoids dans le cas d’un régime. Leur teneur en protéines est dans tous les cas très importante (dans les cas des friandises Sally & Cie : > à 85%). Il faut bien se rappeler que le plus gras des poissons est moins gras que la plus maigre des viandes.


- Les poissons gras, comme la sardine, le saumon, le thon ou encore le maquereau. Ces poissons contiennent plus d’huiles essentielles oméga 3, donc, en plus de leur très fort taux de protéines, sont très bon pour le pelage et la vue du chat.


Toute médaille à son revers : Le poisson, a forte dose détruit la vitamine D et les poissons gras, toujours à forte dose peuvent provoquer une carence en vitamine E.

« Forte dose » veut dire ici absorption quotidienne et prolongée.


Dans tous les cas, le rapport bénéfices/inconvénients du poisson pour le chat reste extrêmement positif à condition toutefois de respecter quelques règles :

  • Poisson de toute première fraicheur

  • Éviter le poisson d’élevage dont la provenance pourrait être douteuse

  • Petite quantité

  • Fréquence de repas de deux fois par semaine, mais peut être donné en petite dose tous les jours.

Chez Sally & Cie, nous avons choisi de proposer du poisson dans des sachets de petit format, ce qui permet au maître de donner à son chat le poisson comme une récompense ou un extra dont il est certain qu’il sera bon pour la santé de l’animal.