Le réflexe de pétrissage !

Dernière mise à jour : 9 sept.



C’est inné, pour téter les petits massent vigoureusement le ventre de leur mère dès le premier jour. Ce comportement instinctif semble évident pour tout bébé mammifère ; le but étant de presser, avec les pattes antérieures, les glandes mammaires afin de stimuler la production de lait.

Mais pourquoi le chat conserve-t-il ce réflexe ?


Un protocole d’après repas...

Chez les chats adultes, le mouvement de pétrissage n’est pas qu’une madeleine de Proust visant à se remémorer la douceur de l’enfance. Ce comportement caractéristique s’observe quand ils s‘installent pour une délicieuse sieste... Généralement après avoir chassé la souris ou s’être repu d’une alimentation barf.

Nous pouvons clairement parler d’un protocole composé de trois étapes : Il exécute un ou deux tours sur lui-même, ronronne de plaisir à l’idée du repos mérité qu’il est sur le point de s’offrir et pétrit avec avidité la surface, généralement bien moelleuse, qui va devenir son lit...


Un rituel ancestral spécifiquement félin !

Le pétrissage n’est pas un comportement exclusif aux chats domestiques. Il est scientifiquement démontré que depuis toujours, à l’état sauvage, leurs aînés appliquaient la même procédure avant de s’allonger pour dormir. Naturellement privés du confort luxueux dont nos petites boules de poils profitent aujourd’hui, les chats pétrissaient le sol afin de «composer» leurs couches de végétaux suffisamment doux et confortables d’une part et aussi de «contrôler» leurs espaces de repos en excluant tout parasite ou insecte nuisibles.


Une signature olfactive !


Sur le plan anatomique, les coussinets de leurs pattes sont dotés de glandes sudoripares.

Lors du pétrissage, les chats déposent une odeur, qu’ils sont seuls à pouvoir identifier et qui est un marqueur de propriété. En complément du dépôt de phéromones bien connu qui se fait par le frottement du museau, des joues, de la queue mais aussi du jet d’urine (nettement plus odorant), le pétrissage est moyen olfactif supplémentaire pour marquer un territoire.



Une expression de bien-être et d’amour

On y vient... Vos genoux sont-ils de la partie ? Quelle fiereté de voir son chat pétrir (sans les griffes de préférence) nos genoux en ronronnant bruyamment... C’est leur façon de nous dire que nous sommes un membre cher de leur famille. Nous comprenons aussi que cela leur procure beaucoup de satisfaction, voire de béatitude. Confirmé par des experts comportementaux, le pétrissage est une manifestation de confiance et de bien-être absolu. Vous l’aurez deviné, si vos genoux constituent une zone de pétrissage de prédilection, c’est que votre chat se sent aimé, en sécurité et qu’il a décidé non seulement de vous témoigner son affection et sa gratitude pour les croquettes naturelles que vous lui servez, mais aussi de vous faire comprendre que vous lui appartenez... Comme toujours !



Béats de bonheur...

Sally et Cie y contribue sur le plan alimentaire ! mais ça, vous le saviez déjà n’est-ce pas ?

127 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout