Le chat un carnivore strict

Dernière mise à jour : févr. 4



Nombreux sont ceux d’entre nous qui avons des animaux à la maison, des chats, des chiens, des poissons rouges, ou autres.


Mais comment bien les nourrir, comment bien répondre à leurs besoins si nous ne savons pas à quel groupe alimentaire ils appartiennent ?


Intéressons-nous au chat, le plus adorable des serial killers: Le chat est un carnivore strict et d'après le Larousse: Les Carnivores (nom scientifique : Carnivora) sont des mammifères qui se nourrissent surtout de viande. Pas si compliqué non ?


Et bien si, le sujet est un peu plus subtil, car il y a plusieurs familles de carnivores: par exemple, les chats et les chiens appartiennent à des familles différentes.

Nous humains, mammifères omnivores, mangeons également de la viande mais nos apports nutritifs et notre appareil digestif n’est pas du tout le même que celui du chat. Nous ne sommes pas des carnivores.

Par contre, le chat, comme tous les félins, est un carnivore strict, c'est-à-dire qu'il a presque exclusivement besoin de viande pour se nourrir. Son système digestif est adapté à son régime alimentaire : son intestin est très court et à un cæcum rudimentaire.


Alimentation basique et naturel du chat :


Le chat lui appartient aux Félidés, il se nourrit naturellement en chassant et son alimentation est constituée de petits rongeurs et d’oiseaux qu’il mange presque immédiatement. Sa nourriture “naturelle” est donc composée de 90% de viande crue et fraîche, de 5 % d’eau, les 5% restants étant constitués de végétaux ou de plantes présents dans l'appareil digestif de sa proie, qu’il ingère malgré lui mais qui lui permettent d’avoir un apport complet en nutriments. Pas plus, pas moins !


Maintenant nous savons que le chat est un carnivore strict et qu'il mange, pourquoi lui donner une alimentation autre que ce dont il a besoin, pourquoi vouloir y ajouter des légumes, des céréales, ou adapter une alimentation végétarienne pour son chat ? Si ses besoins essentiels se limitent à de la viande fraîche.



La domestication et ses effets :

Depuis que le chat vit au contact de l’homme et plus particulièrement depuis qu’il vit dans nos maisons, nos appartements, nous sommes tentés de l'alimenter “comme nous” ou pire, avec de la nourriture industrielle, donc comme au fast-food. Nous voulons lui appliquer nos habitudes alimentaires.

Pourquoi? Parce que nous voulons bien faire en adaptant nos chats à notre quotidien et notre mode de vie. Mais cela est à double tranchant. Car l'appareil digestif du chat est très court (0.35 m contre 6,35 m pour l’homme). Le chat ne peut absorber et digérer que de petites quantités basées sur des aliments frais et crus comme son alimentation naturelle de base.